Qui êtes-vous ?

Ma photo
Je suis comme toutes celles que vous connaissez. Je pourrais être votre soeur, votre amie, votre collègue ou simplement votre voisine. Ici, je vous parle de mon quotidien et de celui de ma famille pour mettre un peu de lumière sur la vie avec un enfant différent! mamantupperware@hotmail.ca

dimanche 17 novembre 2013

Le recul


Fiston va bien. Très bien. Un peu comme si les dernières semaines n'avaient jamais eu lieu. Un peu comme si on venait de se réveiller et que rien de tout cela ne s'était passé.

Fiston est plus calme, plus posé. Il accepte de faire ses devoirs sans s'opposer, il accepte qu'on limite son temps de jeu vidéo, il arrive à se concentrer pour faire du dessin pendant plus de 5 nanosecondes et il arrive même à se raisonner lui-même quand il sent la colère monter.

Je me sens presque déstabilisée.

Avec le recul, je suis plus en mesure de faire le bilan de ce qui a pu le désorganiser dans les dernières semaines et ça me rend triste. Vraiment triste.

La rentrée scolaire, la fréquentation du service de garde, l'arrivée de Minnie Tupperware, mon hospitalisation du mois d'octobre, ma fatigue et mon impatience y sont pour beaucoup. J'ai un peu l'impression d'avoir mal géré mes dossiers, ma vie, mes émotions et les siennes. Un peu comme si quelque part il y a 2 mois, tout avait dérapé, mais que j'étais trop prise un peu partout pour me rendre compte des répercussions que cela pouvait avoir sur mon enfant anxieux. Il aura fallu des larmes, des cris et un appel dedétresse pour me mettre sur la piste de la souffrance de mon enfant.

Aujourd'hui, avec le recul, je prends une part du blâme de ce qui nous est arrivé. Je reconnais que j'aurais dû prendre le temps de m'arrêter un peu, histoire de mieux préparer mon fils aux différents changements qui survenaient dans sa vie en quelques mois. J'aurais dû m'assurer de valider sa compréhension des événements et surtout de mesurer son anxiété face ceux-là. J'aurais du regarder un peu plus autour de moi plutôt que seulement devant moi.

Aujourd'hui, avec le recul, je crois que j'ai voulu me protéger moi-même des répercussions que pouvaient avoir ces changements sur ma propre vie. J'ai fait l'autruche en pensant que tout se passerait bien et que nous n'avions qu'à laisser le temps faire son œuvre. Pour un enfant anxieux, le temps qui passe est notre plus grand ennemi si les réponses aux questions ne viennent pas, si la réassurance se fait attendre.

Aujourd'hui, avec le recul, je comprends mieux le mode de fonctionnement de mon fils. Il a besoin d'être en relation avec moi. Il a besoin de sentir que je suis VRAIMENT là pour lui, quitte à remuer ciel et terre pour s'assurer de ma présence.

Aujourd'hui, avec le recul, je prends ma part du blâme, mais je ne laisserai pas ce blâme me pourrir la vie. Je suis humaine et comme chaque être humain j'apprends de mes erreurs. Je réajuste ma façon d'être et de penser et je continue d'avancer. Parce que la culpabilité ne sert rien et que demain est un autre jour.

Aujourd'hui, avec le recul, il n'y a qu'un constat possible : mon fils fait de moi une meilleure maman, jour après jour.

Image internet

4 commentaires:

  1. Tu es une maman extraordinaire pour tes enfants! Tu le réalises j'espère!

    RépondreSupprimer
  2. Wow! C'est fou de réaliser à quel point c'est exigeant de devenir une meilleure mère. Il ne faut pas lâcher!! Cela me rappel une phrase que je dis parfois à mon fils de 10 ans, " Avant toi je n'ai jamais été une maman d'un enfant de ton âge. Moi aussi j'apprends à chaque jour."
    Bonne journée et profites bien de cette accalmie!!

    RépondreSupprimer
  3. Aaaaaah, je me répète, mais Fiston et les autres enfants Tupperware sont chanceux de vous avoir! J'ai l'impression que c'est une réaction plutôt naturelle d'essayer de regarder en avant, vers le potentiel positif, quand on vit une épreuve... C'est vraiment courageux et sage de votre part d'avoir réussi à faire un portrait de la situation et d'essayer de vous réajuster! Vraiment, j'aimerais avoir votre courage et votre sagesse! Je travaille fort là-dessus, mais ça ne donne pas toujours des résultats...

    RépondreSupprimer
  4. Ne sois pas trop sévère avec toi-même! Je trouve que tu es une très bonne mère pour tes enfants. Tu as 3 enfants et tu es enceinte jusqu'aux oreilles, donne toi une chance! Tu peux pas être superwoman non plus! Ça arrive des périodes plus difficiles, mais ton fils va bien maintenant, c'est super. :) Bonne continuation.

    RépondreSupprimer