Qui êtes-vous ?

Ma photo
Je suis comme toutes celles que vous connaissez. Je pourrais être votre soeur, votre amie, votre collègue ou simplement votre voisine. Ici, je vous parle de mon quotidien et de celui de ma famille pour mettre un peu de lumière sur la vie avec un enfant différent! mamantupperware@hotmail.ca

mardi 30 décembre 2014

Ne me parlez pas de mon courage

Notre histoire n'est un secret pour personne. Pas de cachettes. Pas de mensonges. Juste une famille avec des défis à relever, comme n'importe quelle famille. 

On m'a beaucoup répété dernièrement que nous avions fait preuve de beaucoup de courage. Que d'avoir fait appel à la DPJ afin d'obtenir (enfin!) de l'aide avait dû nous demander du courage. Chaque fois je dis merci, oui, peut-être...

Puis, tranquillement, les remarques se sont infiltrées dans ma tête, me laissant aussi reconnaissante que perplexe. 

Nous travaillons fort depuis près de 5 ans avec Fiston afin de l'aider à se gérer, à faire face à son anxiété. Nous travaillons fort à le maintenir dans un milieu équilibré et adéquat. 

Mais la vérité, c'est que nous avons tellement tenté de devenir ses éducateurs que nous avons parfois oublié d'être ses parents. 

Des règles dans la maison, il y en a plusieurs. Les routines sont gérées au quart de tour et nous tentons avec ardeur de ne pas déstabiliser notre fils ainsi que nos autres enfants. 

Mais la vérité, c'est qu'à vouloir contrôler tous les aspect de son enfance, nous avons oublié de laisser place à l'humain. 

Fiston n'a pas qu'un syndrôme de Gilles de la Tourette. Il a aussi (et surtout!) des parents qui ont dû faire face à énormément de stresseurs dans les derniers mois. Il a des parents qui ont laissés tomber certains outils utiles et qui ont relâchés un peu les constantes stables de la vie de leur enfant anxieux. 

Nous étions épuisés par trop de changements et avons perdu de vue les objectifs atteints. Le résultat? Un enfant anxieux qui, par ses comportements, nous criait qu'il avait besoin d'aide. 

Nous n'avons pas fait preuve de courage quand nous avons demandé de l'aide. Nous avons surtout (et avant tout) mis de côté notre coeur de parent pour faire appel à notre tête. Nous avons regardé notre vie et réalisé qu'avant de pouvoir aider notre enfant nous devions nous aider nous même, nous stabilisé nous avant de pouvoir l'aider à se stabiliser lui. 

Bien sûr, ça nous a demandé de laisser de côté le regard et le jugement des autres. Ça nous a demandé de penser à nos trois autres enfants, mais aussi à nous. 

Encore aujourd'hui, je ne sais pas qui de lui ou de nous est le plus courageux. Je ne sais pas ce que ça lui demande de courage à lui de vivre avec des étrangers, loin de ses parents et de sa famille. Je ne sais pas si le soir, quand il s'endort, il est vanné de devoir se conformer et faire tant d'efforts. Je ne sais pas si lorsqu'il se lève le matin, il doit inspirer profondément avant d'affronter la journée qui s'annonce, aussi ensoleillée soit-elle. 

Et ce soir, alors qu'il a passé une belle journée avec ses soeurs et son frère et qu'il est heureux d'être parmis nous, je ne veux pas qu'on me parle de mon courage, mais plutôt de celui dont lui fait preuve depuis plus de deux semaines. 

Et demain, quand il viendra me rejoindre au petit matin pour me dire qu'il a faim et qu'il a hâte que je me lève pour lui faire à déjeuner, c'est à son courage à lui que je penserai... pour retrouver un peu du miens. 


mercredi 24 décembre 2014

Réflexion d'un 24 décembre

Les enfants sont couchés. Papa Tupperware est allé conduire Fiston au foyer. (Il reviendra tôt demain matin.)

Je fais un peu de lavage (la vie continue!), perdue dans mes pensées. 

Avant de partir ce soir, Fiston m'a demandé quelque chose. Quelque chose d'impossible. Il ne veut pas que nous parlions de son séjour au foyer. Il a honte.  Il ne veut pas que les gens croient qu'il est fou, qu'il est un mauvais garçon. 

Fiston a vu dans la cuisine toutes les cartes de Noël et les petites attentions reçues depuis son départ. Il m'a interrogé sur les raisons qui ont poussées les gens à nous supporter autant. 

Je suis incapable de mentir à mes enfants. 

Je lui ai expliqué que sa maman est chanceuse. Qu'elle a des ami(e)s qui l'aiment et qui, lorsqu'ils ont pris conscience de sa tristesse, se sont mobilisés pour lui venir en aide, pour l'aider à traverser l'épreuve en cours. 

Fiston m'a demandé si mes ami(e)s étaient des gens de confiance. J'ai dit oui sans hésiter. Puis, je l'ai serré fort dans mes bras. 

Ce soir, il y a une étoile au sommet de notre sapin et il y a un baume sur mon coeur. Malgré toute la peine et l'angoisse des dernières semaines, je ne me suis jamais sentie seule. Chaque message, chaque carte, chaque pot de marmelade et de caramel à la fleur de sel m'a aidé à rester debout. Forte, solide, mais à la fois humaine et accueillie dans ma détresse. 

Ce soir, il y a une étoile au sommet de notre sapin et (à nouveau) beaucoup d'espoir dans mon petit coeur de mère. 


Merci à tout ceux qui ont pris le temps de  m'écrire, de me texter, de me courrieler et de m'appeler. Sans vous, je serais sans doute tombé sans être capable de me relever. xxx

mardi 23 décembre 2014

Tête-à-tête avec Fiston Tupperware

J'avais rendez-vous avec lui dimanche soir. Après le travail, je me suis rendu au foyer de groupe de Fiston pour y passer la soirée. 

J'étais nerveuse. J'avais peur de sa réaction en me voyant. J'avais peur qu'il ne soit pas heureux, qu'il se fâche ou qu'il pleure. Mon coeur de maman s'emballait depuis l'aube à l'idée de passer du temps avec mon grand. 

Quand je suis arrivée, toutes mes peurs et mes angoisses se sont envolées. Fiston était souriant et heureux. Il m'a serré fort dans ses bras, me disant qu'il m'aimait et qu'il avait hâte de me voir. 

Près d'une semaine depuis son entrée au foyer de groupe. Une semaine d'encadrement, mais aussi d'apaisement. Une semaine à réapprendre à vivre sans drame, sans stresseurs venant de partout. Fiston était calme. J'ai eu envie de pleurer. 

Nous avons discuté tranquillement et lu un livre ensemble. Je l'ai accompagné pendant sa routine de fin de soirée. J'ai fait une liste avec lui des trucs qu'il voulait que Papa lui apporte le lendemain. (On avait chacun notre soir en tête-à-tête). La priorité: une vraie couverture douce qui sent la maison et un autre toutou. Un livre aussi, pour lire tranquille dans sa petite chambre. 

Quand je suis partie, j'étais sereine. Mais dans la voiture, à quelques minutes de la maison, j'ai eu le coeur gros. J'aurais voulu ramener notre fils à la maison sur le champ. Tout de suite. Maintenant. 

Puis, je me suis resaisie. Je me suis rappelée sa détresse des dernières semaines et la nôtre. J'ai pris le temps de me rappeler les raisons qui ont menées à notre choix et surtout les progrès en cours. 

Je persiste et signe: nous faisons ce qu'il y a de mieux pour lui et pour nous. Et demain, il sera avec nous pour le souper. Et le 25, il sera avec nous pour la journée jusqu'au le demain. 

Et bientôt, il sera avec nous pour toujours. 

vendredi 19 décembre 2014

L'étoile manquante des Tupperware

Pour certains, le silence est d'or. Il apaise et réconforte les cœurs blessés. Pour d'autres, il est signe de repli, de souffrance, de douleur. Pour moi, il est le signe que les choses ne vont pas comme je le voudrais.

Noël approche à grands pas. Les enfants sont fébriles et ont bien hâte que le Père Noël vienne délester son bagage sous le sapin. Les parents en sont à planifier les journées de vacances qui arrivent, à organiser des soupers et à choisir qui sera le chauffeur désigné.

Ici, ce n'est pas comme ça.

J'ai toujours dit que je bloguerais ma vie sans censure, que je serais toujours franche face aux difficultés que nous traversons avec notre enfant différent. Puis, tranquillement, voyant que notre fils n'allait pas bien depuis quelques mois, je me suis faite silencieuse. J'ai gardé pour moi (et pour les gens qui me sont familiers) mes angoisses, mes peurs et ma tristesse.

Mais voilà, le silence ne me va pas. Il me confine à des zones d'inconforts et de mal-être qui deviennent tranquillement insupportables.

À pareille date l'an passé, Minnie était aux soins intensifs de l'unité néonatale. Fiston n'allait pas bien et nous survivions tant bien que mal aux bouleversements qu’entraînent une naissance prématurée. Une fois de retour à la maison, j'avais promis à nos enfants un Noël doux et sans drame pour l'année suivante.

Je n'ai pas pu tenir promesse.

Fiston ne va pas bien. En fait, il va même plutôt mal. Il est devenu de plus en plus opposant et incontrôlable. Il se désorganise pour des détails et en vient à poser des actes violents. Notre famille est en souffrance et jusqu'à lundi dernier, je ne savais plus comment apaiser le climat de terreur qui régnait à la maison.

Papa Tupperware et moi avons du demandé de l'aide. De la grosse aide. De la VRAIE aide.

Fiston ne sera pas avec nous pendant les vacances des fêtes. Il est, depuis quelques jours, dans un foyer de groupe administré par la DPJ. Il vit avec des éducateurs qui sont formés pour l'aider à reprendre le contrôle de sa vie et qui nous aideront à lui donner les outils nécessaires pour fonctionner en société.

Notre famille avait besoin d'un répit. Nos enfants avaient peur de leur frère et nous nous sentions impuissants face à leur détresse et la nôtre.

La décision de l'envoyer en centre n'a pas été facile à prendre. Nous avions honte et étions tristes. Nous doutions de notre démarche, mais savions aussi que si Fiston (et nous!) ne recevait pas de l'aide rapidement, notre famille serait détruite.

Depuis lundi, il y a une chaise libre à l'heure du souper et un lit vide à l'heure du couché. Il y a une paire de bottes manquantes dans l'entrée et un crochet vide dans le vestibule. Il y a 3 enfants au lieu de quatre dans la maison.

Heureusement, même si ce ne seront pas des moments faciles pour lui et pour nous, nous savons que la mesure est temporaire et qu'elle vise uniquement le bien-être de notre enfant et un retour en douceur pour une vie plus paisible.

Ce soir, Princesse, Bébé, Minnie, Papa Tupperware et moi avons fait le sapin. Les lumières, les guirlandes et toutes les petites décorations ont trouvé une place sur les branches de l'arbre. Nous aurions tous voulu que Fiston soit avec nous. Mais comme Noël ne peut pas être vraiment Noël sans la présence de tous nos enfants, nous avons choisi de ne pas mettre l'étoile au sommet. Nous la mettrons quand Fiston sera avec nous le 24 pour le réveillon. Pour qu'il sache qu'il a toujours sa place auprès de nous et que sans lui, Noël ne serait jamais plus Noël.



mardi 16 décembre 2014

CONCOURS ::: Pas assez de soleil? Pas de problème!




S’il y a une chose qui me fait souffrir pendant l'hiver, c'est le manque de lumière. Je pars pour le boulot alors qu'il fait encore noir et la noirceur est bien installée à mon retour à la maison.



Avec les années, j'ai développé quelques stratégies pour garder le moral pendant la saison froide (et plus sombre!) qu'est l'hiver. Je garde une routine d'exercice physique, je mange sainement, je prends mes vitamines Adult Essentials et je profite de chaque petit moment de liberté pour aller dehors et profiter de l'astre du jour.


Bien sûr, le soleil, c'est bon pour le moral, mais c'est aussi bon pour la santé. C'est de lui que nous provient notre vitamine D, vitamine essentielle à la santé des os et permettant de prévenir l'ostéoporose et le rachitisme chez l'enfant.



« Bon nombre d’études montrent qu’elle jouerait aussi plusieurs autres rôles importants. Elle modulerait notamment la multiplication et la différenciation des cellules (prévention de certains cancers, principalement du sein et colorectal). Elle protégerait le cœur (en empêchant la calcification des vaisseaux, le durcissement des artères et l’hypertension). Elle interviendrait dans la sécrétion d’insuline et la résistance à l’insuline (diabète de type 1 et 2). Elle serait impliquée dans les maladies auto-immunes (de faibles taux de vitamine D ont été associés à la sclérose en plaques, à l’arthrite rhumatoïde et à la maladie de Crohn). Elle stimulerait le système immunitaire (réduction de l’incidence de la grippe et des infections respiratoires) 1. »


Mais comment assurer un apport suffisant en vitamine D si notre exposition au soleil est limitée? Au Québec, le lait est enrichi de vitamine D, mais que fait-on quand nos enfants ne sont pas de grands buveurs de lait?



Ici, depuis quelque temps, je donne aux enfants Tupperware un supplément de vitamine D Iron Kids Gummies. En forme de soleil, la vitamine fait maintenant partie intégrante de la routine matinale des enfants. Je sais ainsi que leurs besoins en vitamine D sont comblés. J'ai suffisamment de choses au sujet desquelles je dois m'inquiéter, ça en fait une de moins sur la liste!



Si vous désirez en savoir plus sur les produits de Life Science Nutritionals, cliquez (ici). Vous pourrez vous inscrire à leur infolettre et recevoir de l'information sur leurs produits. Vous trouverez de l'information sur les vitamines IronKids Gummies (ici) et sur les Adult Essentials (ici).



***
CONCOURS



Afin que vous puissiez vous aussi découvrir les produits de Life Science Nutritionals, l'entreprise m'offre une bouteille de vitamines à faire tirer.


Pour participer, rien de plus simple! Suivez le lien Rafflecopter plus bas. Surtout, n'oubliez pas de laisser un commentaire au bas de ce texte en me disant si vous utilisez des suppléments de vitamines pour vous ou vos enfants. (Votre participation n'est valide que si vous avez laissé un commentaire sur le blogue)
Le concours se termine le 25 décembre à 23h59.
Bonne chance et surtout : Bon hiver!:)






a Rafflecopter giveaway


1. Source: Protégez-vous



*Vous pouvez participer au tirage par l’entremise de plusieurs blogues, mais vous ne pourrez gagner qu’une seule fois. Concours réservés aux résidants canadiens âgés de 18 ans ou plus.

*Divulgation: Je participe à la campagne de Life Science organisée par Mom Central. Je reçois une compensation pour ce billet. Toutefois, les opinions exprimées ici sont les miennes.

lundi 8 décembre 2014

Le lutin des Tupperware

Notre famille ne fait pas exception à la règle. Comme bien des familles, nous recevons chaque année un lutin coquin!

Encore une fois cette année, Gribouille est venu nous jouer des tours pendant la période de l'avent. 

Les enfants ont mis beaucoup d'énergie à confectionner un piège afin de l'attirer chez nous!


Ils ont mis 5 jours avant de l'attraper! Il leur laissait de petit message chaque nuit, leur explicant des trucs importants: être sage, aider maman, préserver l'harmonie dans la maison et (surtout) manger des légumes! Beaucoup de légumes! (Une mère motive ses enfants comme elle peut!!)

Une fois capturé, Gribouille s'est concentré sur la cuisine! Il a mangé des céréales, vidé un sac de chip au ketchup, et fait une pyramide avec les verres pour enfants..

Bien sûr, tout ces tours amusent beaucoup nos descendants! Et malgré ce que peuvent en penser certains détracteurs du lutin coquin, j'adore cette nouvelle tradition. Elle me permet de voir briller les yeux de mes enfants tous les matins et de rire avec eux.   



Avez-vous capturé un lutin coquin vous aussi? 

dimanche 7 décembre 2014

Premier anniversaire de Minnie Tupperware: célébrer sans jamais oublier



Un an.

Il y a un an, tu arrivais dans notre vie. Tu nous faisais vivre un grand bonheur, mais aussi de si grandes inquiétudes.

On dit souvent de ta naissance qu'elle n'était pas « si » prématurée. On nous dit qu'au final, ça n’aura même pas « vraiment paru », qu'on n’a pas à « vraiment » s'inquiéter de conséquences graves, de retard quelconque ou de déficit à venir.

Chaque fois, je ferme mes oreilles et mon cœur à ses gens qui ne comprennent pas.

Un an est passé depuis ta naissance prématurée. Parce qu'une grossesse n'est pas à terme à 35 semaines. Parce qu'un massage cardiaque de plusieurs minutes, un respirateur pendant 4 jours, une alimentation intraveineuse pendant autant de temps et un petit cœur qui ralentit pendant plus de deux semaines, ce n'est habituellement pas le lot des naissances à terme.


Un an est passé, tu es avec nous et tu es en pleine forme. Je célèbre chaque jour un peu plus ta présence parmi nous et la chance que j'ai de t'entendre rire et babiller.

Un an est passé, tu ne marches pas encore, mais ça viendra certainement bientôt. Tu manges comme une grande (encore petite) fille, assise à table avec tes frères, ta sœur, ton père et moi. Tu prends plaisir à jaser avec nous, à nous montrer que tu sais taper des mains et à lever les bras au ciel.

Un an est passé, les gens n'aiment plus entendre parler de ta prématurité. Ils préfèrent voir le bon côté des choses, toi qui grandis si bien maintenant.

Un an est passé, je vois la même chose qu'eux, mais chaque fois que je te sers contre moi, je me souviens d'où tu viens, du chemin parcouru depuis ta naissance, des émotions qui m'ont envahie quand je ne pouvais ni te prendre, ni te nourrir.

Je me souviens de tes frères et de ta sœur, inquiets et tristes de ne pas pouvoir t'accueillir comme ils le désiraient. De ton père qui prenait des nouvelles tous les jours et qui venait te voir dès qu'il en avait la chance, entre deux quarts de travail ou deux brassées de foncé!

Je me souviens des mots d'encouragements de ceux qui savaient ce que nous traversions et de ceux qui n'osaient pas se l'imaginer. Mais je me souviens aussi de ceux qui ne sont pas venus nous visiter, parce que celle qu'ils voulaient voir c'était toi... pas moi.

Un an est passé, ma vie a changé. Tu es là maintenant, pleine de santé et heureuse chaque jour un peu plus. Et je suis avec toi, chérissant à chaque instant la chance que j'ai de ne pas t'avoir perdu et souhaitant qu'un jour les gens comprennent que peu importe le nombre de semaines qui séparent une naissance du terme prévu, une prématurité reste à jamais marquée sur le cœur des parents qui l'ont vécu.

Un an est passé. Je célèbre, mais je n'ai rien oublié de ta prématurité

Bon anniversaire mon amour! Continue de nous surprendre et de nous faire rire.

Je t'aime

Maman xxx




                                 

samedi 22 novembre 2014

Quand Minnie Tupperware sème la pagaille!

C'est bien connu: c'est au moment où le congé de maternité se termine que le petit dernier commence à faire pleins de trucs amusants.

C'est quand on doit retourner travailler que notre trottineur devient rigolo! Du moins, ma trottineuse à moi me fait bien rire depuis quelques temps!

Du haut de ses "presque" 1 an, Minnie Tupperware découvre son environnement et s'amuse dans des endroits inusités. Elle se promène partout dans la maison et cherche toute les failles de sécurité qui se trouvent à l'étage. 

Dès qu'un des grands se dirige vers la salle de bain, elle s'installe près de la porte et se faufile dès qu'elle voit la porte s'ouvrir. Si on n'est pas assez rapide, on se retrouve avec une Minnie qui s'amuse dans l'eau de la cuvette des toilettes!

Dans la cuisine, elle se glisse sous sa chaise haute tranquillement, faisant mine de se cacher. Puis hop! La voilà debout à vider la machine à eau!


Dans le salon, elle se faufile et va se cacher dans le meuble d'ordinateur (auquel une des portes est brisée depuis quelques années!). Elle vide tout ce qui s'y trouve et se trouve très très drôle!



Et je ne vous parle pas du lave-vaisselle dans lequel elle adore embarquer dès qu'on l'ouvre pour le vider ou le remplir, de la bibliothèque de livres pour enfants qu'elle vide de son contenu plusieurs fois par jour et de ses jouets qu'elle s'amuse à lancer dans l'escalier qui mène au sous-sol! 

Notre Minnie aime quand il y a de l'action! 

Toutefois, à partir de mardi, elle sera à la garderie pendant que je serai au travail. J'étais certaine d'être très triste ou angoissée, mais ce n'est pas le cas. Je sais que ma Minnie sera bien avec ses amis de la garderie (où elle pourra semer la pagaille à sa guise!) et que moi je serai bien au travail. Il faudra simplement s'assurer que le temps passer avec elle et les autres soit de qualité. 

Parce qu'on sait tous que ces petits moments passent vite... et ne reviennent pas.

Vos trottineurs vous ont -ils fait rire aussi?

jeudi 20 novembre 2014

Ces yeux...

Princesse Tupperware a les yeux bleus. Elle est la seule de nos enfants qui a hérité du gêne récessif. Elle est celle que les gens remarquent en premier parce que son teint de lait rend ses yeux encore plus clairs et plus beaux. 

Princesse aurait aimé avoir les yeux bruns. Comme ses frères. Comme son père. Comme sa soeur. Comme moi.

Je lui répète chaque fois que ses yeux sont merveilleux, uniques et pleins de belles promesses. Et qu'elle n'a rien à envier à ceux des autres, peu importe leurs couleurs. 

Il m'arrive parfois de demander à ma fille de me regarder, de me laisser me perdre dans la beauté de son regard et d'y voir tout ce qui la définie : une couleur vive, distincte et souvent surprenante. 

Et c'est dans son regard que je découvre tout l'amour qu'il peut exister entre une fille et sa mère. Entre elle et moi.




dimanche 16 novembre 2014

Concours ::: Êtes-vous prêt pour l'hiver?

C'est officiel depuis ce matin : bye bye automne, bonjour hiver!


Je savais que la neige arriverait sous peu, mais je dois avouer que je croyais que les premières précipitations ne s'accumuleraient pas! Mais bon, le sourire dans le visage de mes enfants ce matin m'a réconciliée avec l'arrivée de la neige.

Qui dit hiver, dit diminution des heures d'ensoleillement. Je ressors donc les gélatines IronKids de vitamines D en plus de poursuivre l'administration quotidienne de la multivitamine de la même marque. Et je fais la même chose pour moi et Papa Tupperware. Multivitamine et vitamine D sont prises avant la première gorgée de café. J'aime bien me dire que je fais le maximum pour préserver la santé de ceux que j'aime.

Qui dit hiver dit aussi rhume et grippe. Pour protéger ma famille, j'y vais avec les trucs communs : lavage des mains est le principal! Viennent ensuite le « tousse dans ton coude et fait la même chose quand tu éternues! » et « de grâce, si t'as le nez qui coule, utilise un mouchoir parce que tes manches de chandails ne servent pas à ça! ». Et finalement, nous serons sans doute tous vaccinés contre la grippe sous peu, histoire de bien protéger Minnie et moi. Les enfants en bas âge et les personnes atteintes de maladies chroniques étant plus à risque des complications de la grippe, je préfère ne PAS prendre de chance.


Image à titre indicatif seulement


Si vous désirez plus d'information sur les vitamines IronKids et AdultEssentials de Life Science, visiter leurs sites internet. Vous pourrez vous inscrire à leurs infolettres et réclamer un coupon-rabais en prévision de votre prochain achat de vitamines!

Image internet
 
Et afin que vous puissiez vous aussi vous préparer pour la saison froide, Life Science vous offre la possibilité de gagner une bouteille de vitamines. Pour participer, laissez un commentaire et dites-moi comment vous préparez votre marmaille pour l'arrivée de l'hiver ou comment vous faites la gestion des microbes à la maison. Suivez ensuite le lien Rafflecopter plus bas pour m'indiquer que c'est fait. En partageant ce concours sur Twitter, vous obtiendrez des chances additionnelles de gagner!

Le concours se terminera le 23 novembre 2014 à minuit.

a Rafflecopter giveaway





*Vous pouvez participer au tirage par l’entremise de plusieurs blogues, mais vous ne pourrez gagner qu’une seule fois. Concours réservés aux résidants canadiens âgés de 18 ans ou plus.

*Divulgation: Je participe à la campagne de Life Science organisée par Mom Central. Je reçois une compensation pour ce billet. Toutefois, les opinions exprimées ici sont les miennes.

mercredi 12 novembre 2014

Concours: Petite tradition chez les Tupperware!

Je sais.  Les bonbons de la fête de Halloween ne sont pas encore mangés que l'on commence déjà à vous parler de Noël.

Les décorations, le sapin, les lutins (ici, aime beaucoup le lutin!!!) et le magasinage des fêtes ne sont que quelques  exemples de ce que bien des parents auront à ajouter à leur liste de choses à faire!

Chez les Tupperware, il y a quelques traditions récurrentes. Ma préférée? Le bas de Noël!

Année après année, le matin de Noël, mes enfants se précipitent dans le salon et  y découvrent des bas remplis à ras bord de surprises choisies avec soins pour leur plus grand plaisir. 

Rien de cher, ni d'extravagant. Juste des petits trucs qui les font sourire. Par exemple, des sous-vêtements thématiques, des tatouages temporaires, des sacs à pets du Dollorama, des autocollants et (bien sûr!) quelques sucreries.

Chaque année, je mets des œufs KinderMD dans leur bas de Noël. Chaque année, je vois les yeux de mes enfants devenir gros comme des dollars et je sens toute l'excitation qui les envahie. Parce que t'sais, manger du chocolat au déjeuner, y'a juste à Noël que c'est permis!

Cette année encore, je poursuivrai la tradition!

Et afin de partager mon plaisir d'offrir des produits KinderMD à mes enfants le matin de Noël, je vous offre la chance de gagner de belles surprises pour vos petits!

En effet, comme je suis une heureuse Maman KinderMD, je vous offre la possibilité de gagner le lot suivant:

- Un calendrier de l'avent KinderMD
- Un père Noël KinderMD contenant une belle surprise à l'intérieur
- Un oeuf de Noël KinderMD Surprise de 100g
- Un oeuf de Maxi KinderMD Surprise de 150g

                

Pour participer, aimez la page Facebook Kinder Canada et laissez-moi en commentaire votre plus belle tradition de Noël ou celle que vous aviez quand vous étiez petit et que vous poursuivez avec vos enfants. Suivez ensuite le lien Rafflecopter plus bas pour augmenter vos chances de gagner! :)


** Résidents du Québec uniquement. Vous devez être âgé de 18 ans ou plus pour participer.Le concours se termine le 20 novembre à minuit. Le gagnant du concours devra fournir son nom et son adresse postale au complet, lesquels seront communiqués à KINDER® aux fins d’envoi. Même si vous pouvez participer aussi souvent que vous le souhaitez aux concours KINDER®, vous ne pouvez gagner qu’une seule fois.

** Divulgation: Je fais partie du programme Maman Kinder et je reçois une compensation pour ce billet. Toutefois, les opinions exprimées ici sont les miennes. 


lundi 10 novembre 2014

Concours : La Pat'Patrouille est arrivée chez les Tupperware!

Chez les Tupperware, on aime se faire offrir de tester des trucs.

Pour une deuxième fois cette année, kaboom! Entertainment nous a offert la possibilité de recevoir en primeur la version française de l'émission la plus vue sur Nick Jr U.S.A : PAW Patrol. (En français : Pat' Patrouille)



Nous avons donc reçu le DVD cette semaine. À la base, je pensais présenter le DVD à Bébé Tupperware uniquement, croyant que Fiston et Princesse ne seraient pas intéressés par la série animée.

Mais - oh! Surprise!- mes 3 descendants en âge d'écouter la télé ont été intéressés par les aventures de Ryder, un garçon de 10 ans, et de ses 6 chiens héroïques qui travaillent en équipe pour protéger la communauté de Grande-Vallée.

Le DVD Pat' Patrouille Sauvetages en hiver et comprenant 6 épisodes différents a captivé mes enfants. Bébé Tupperware a gardé le boîtier du DVD dans ses mains tout le long de l'écoute des épisodes! Et une fois la projection terminée, j'avais trois enfants à quatre pattes dans le salon en train de sauver poupées et bonhommes Lego!

***
CONCOURS!

Afin de souligner le lancement de l'émission Pat' Patrouille en français, les lecteurs de Maman Tupperware ont la possibilité de gagner une copie du DVD Pat' Patrouille – Sauvetages en hiver ainsi qu'un jouet de la collection Pat' Patrouille, gracieuseté de Spin Master.

Pour participer, suivez le lien Rafflecopter plus bas et dites-moi quels dessins animés ont la cote chez vous présentement!

Le concours se termine le 21 novembre 2014. 


Bonne chance!
a Rafflecopter giveaway


*Résidents du Québec uniquement. L'âge minimal requis pour participer est 18 ans.

**Divulgation: J'ai reçu le DVD Pat' Patrouille- Sauvetages en hiver par kaboom! Entertainment. Les opinions exprimées sur ce blogue sont les miennes.

samedi 8 novembre 2014

Noël en octobre pour les enfants Tupperware grâce à Hasbro!

Comme je le vous disais (ici), Papa Tupperware a dû changer d'emploi. Lors de l'annonce de la mauvaise nouvelle, notre climat familial a brusquement changé. Nous ne savions pas trop de quoi demain serait fait et avions peur de passer des mois difficiles et surtout un Noël triste.

Alors quand Hasbro m'a écrit pour savoir si les enfants Tupperware accepteraient de tester certains de leurs jouets du catalogue de Noël 2013-2014, je n'ai pas hésité une seconde. Je me suis dit que ce serait un peu comme un petit Noël en octobre!

J'ai eu la chance de pouvoir feuilleter leur catalogue et choisir plusieurs jouets qui, j'en étais certaine, plairaient à mes enfants. Bien sûr, comme je ne savais pas lesquels me seraient livrés, je n'ai pas cru bon aviser mes enfants du projet.

Quand le livreur est arrivé, les enfants étaient tous à la maison. J'avais à peine fini de signer la confirmation de livraison que Fiston vendait le punch! 

 
« OMG!!!! Une livraison Hasbro!!!! »

 

Fiston a reçu un produit Nerf : le Nerf N'strike Elite Foudroyeur démolisher 2 en 1. Une fois « l'arme » sortie de sa boîte, il est sorti à l'extérieur et TOUS les petits garçons du quartier son venu le rejoindre. Ils ont passé l'après-midi à se pourchasser en partageant le jouet et en s'assurant de ne perdre aucune fléchette en mousse. Selon Fiston, c'est « le jouet le plus cool qu'il ait eu de TOUTE sa vie entière! »


Princesse Tupperware est celle qui a reçu le plus de jouets. Son coup de cœur? Son arc à flèche Rebelle de Nerf! Un peu comme Fiston, une fois l'arc déballé, elle s'est empressée d'aller jouer dehors avec ses amis. Elle est toutefois revenue quelques minutes après pour m'annoncer qu'elle avait égaré deux flèches (sur 3!) : une sur le toit du garage et une dans la cour du voisin. Après avoir tout récupéré, nous nous sommes mises d'accord pour qu'elle vise des cibles plus basses et qu'elle évite tout ce qui pourrait rappeler l'histoire de Guillaume Tell!


Elle a aussi bien aimé les poupées My little Pony Equestria girl et Baby Alive Béquer Bobo. Mais Princesse Tupperware étant ce qu'elle est, elle ne joue pas beaucoup aux poupées lorsqu'elle est seule. Elles ont donc surtout été utilisées en présence de sa BFF (déjà!!!) qui est plus girly que notre fille! Notez que la deuxième poupée fait pipi quand elle boit de l'eau et que ça a bien fait rire TOUS les enfants témoins de la démonstration!



Pour sa part, Bébé Tupperware a reçu un bouclier de Capitaine America qui lance de petites fléchettes en mousse. Comme nous avions déjà le costume (masque inclus!), il s'est dépêché d'enfiler le kit complet pour aller lui aussi jouer dehors avec son nouveau jouet. Le soir venu, il a dormi avec son bouclier. Ai-je besoin de vous dire que c'est un bon indicateur de son niveau d'appréciation? :)


Finalement, Minnie Tupperware a elle aussi reçu des jouets à tester! La tortue découverte et le Singe Petit Mécano. La tortue fait de la musique et répète le nom des couleurs et des formes selon la touche pressée. Le Singe petit mécano est aussi très cool, mais nous attendrons un peu que Minnie soit un peu plus grande avant de le ressortir. Comme il est plus bruyant, Minnie a fait le saut et s'est mise à pleurer. Nous prévoyons le ressortir dans quelques semaines, au plus grand plaisir de Bébé Tupperware qui a bien hâte de jouer avec lui aussi!


Et le dernier jouet reçu, mais non le moindre, est un Furby Furbling! Définitivement le coup de cœur de TOUS les enfants Tupperware, la petite bestiole s'utilisent avec l'application gratuite Furby Boom.


Les Furby Furbling sont en réalité les petits des Furby Boom (que nous n'avions pas). Grâce à l'application, on peut jumeler le Furby Furblings avec le iPad, ce qui permet à l'enfant d'obtenir un œuf de Furby qui, une fois éclos, a besoin de soin pour progresser vers la ville.

Les enfants se sont BEAUCOUP amusés à laver, coiffer, nourrir et divertir leur Furby Furbling. Ils ont aussi fait éclore des œufs qui sont disponibles gratuitement sur l'application. Bref, des heures de plaisir que j'ai dû bien encadrer pour éviter les disputes.

Près d'un mois après la réception du colis Hasbro, les jouets sont encore presque tous utilisés et les enfants en prennent soin! Et à mon sens, cela m'indique que les choix que j'avais faits pour eux étaient les bons ET que les jouets étaient de bonne qualité. (Aucun bris en 4 semaines!)

Alors voilà! Un gros merci à Hasbro d'avoir pensé aux enfants Tupperware pour tester leurs nouveaux jouets et d'avoir mis un sourire dans le visage de nos enfants. Maintenant, ne reste plus qu'à espérer que le Père Noël saura relever le défi lui aussi dans quelques semaines! :)



**Divulagation: Hasbro nous a gracieusement offert les jouets afin de les tester. Je n'ai pas eu de rémunération pour ce billet. Les opinions exprimées ici sont les miennes.

vendredi 7 novembre 2014

Petit bonheur du vendredi :: Bravo Princesse Tupperware!

L'année scolaire de Princesse Tupperware a débutée sur une note plutôt sombre. Pas facile de faire comprendre à tous les intervenants qu'une enfant avec un diagnostic de TDAH a besoin d'outils pour bien fonctionner et ce, bien avant de penser à la médicamenter. 

Alors ce soir, quand j'ai trouvé ce certificat dans son petit facteur, j'étais plutôt fière de ma grande énergique!

Bravo ma fille! Papa et Maman sont vraiment fiers de toi! :)

mardi 4 novembre 2014

Pleure pas maman, c'est pas grave tout ça...

Ce qui devait arriver arriva : cette semaine, j'ai craqué.

Je n'en ai pas parlé ici, mais nous venons de traverser une période familiale difficile. Il y a quelques semaines, Papa Tupperware a appris qu'il perdrait son emploi. Après 17 ans au même endroit, il devait trouver autre chose.

Heureusement, il a trouvé un nouvel emploi rapidement. Toutefois, son horaire a dramatiquement changé ce qui fait de moi LE parent responsable de la maisonnée, et ce pour toutes les routines (lire : déjeuner-diner-souper-activités-dodo-lavage-ménage etc.! )

J'arrive à tenir le fort, mais je dois avouer qu'être seule presque tout le temps avec 4 enfants pour voir à tout, ce n'est pas de tout repos. Ajoutons à cela le retour en force de l'anxiété de Fiston qui craignait de devoir vivre dans la rue (!!) et les difficultés de Princesse à l'école en lien avec sa relation conflictuelle avec son enseignante et je peux garantir que ma patience a été mise à rude épreuve.

Alors que je tentais de venir à bout de ma « to do list » dimanche avant-midi, que Bébé Tupperware me tournait autour pour que le lui mette un tatouage, que Minnie était agrippée à ma cuisse pour que je la prenne et que Fiston se disputait avec Princesse... bien j'ai craqué. Et comme si le sort de l'humanité reposait sur mes frêles (pas si frêle quand même!) épaules, j'ai fondu en larmes bien accotées à l’îlot de la cuisine.

Princesse et Fiston ont cessé de se disputer, Bébé est parti jouer dans le salon et Minnie... Ben Minnie a continué de pleurer jusqu'à ce que je la prenne. Elle a ensuite enfoui son petit nez humide (lire : plein de morve!) dans mes cheveux tout en me flattant l'épaule (t'sais, les bébés!).

Fiston, les yeux dans l'eau, m'a demandé pourquoi je pleurais. Je lui ai répondu que j'étais fatiguée/tannée/à bout, que je n'arrivais pas à faire mes trucs d'adultes parce que je devais sans cesse intervenir auprès de lui et de sa sœur et que ça drainait toute mon énergie. Que je voulais rester souriante et de bonne humeur, mais que ça devenait difficile dans le contexte actuel.

Fiston est anxieux, certes, mais il est aussi très connecté à MES émotions. Il me lit comme un livre ouvert et sait quand je suis dépassée. Il s'est blotti contre moi et m'a dit « Pleure pas Maman, ça va aller. C'est pas grave tout ça! » Puis, il est retourné jouer.

Minnie a cessé de pleurer, Bébé est allé voir Princesse pour l'installation du tatouage, j'ai fini quelques tâches et la (longue!!!) journée du changement d'heure a fini par finir.

J'ai toutefois réalisé que je devais vraiment revoir certaines priorités. Parce que se laisser envahir par l'angoisse comme ça, ce n'est bon pour personne. Ni pour eux, ni pour moi.


dimanche 26 octobre 2014

Les Multivitamines IronKids à la rescousse de Fiston Tupperware!

Fiston a un trouble de la modulation sensorielle. Petit, il faisait des crises pour des coutures de bas ou des étiquettes de chandails. Il ne voulait jamais attacher complètement son manteau parce qu'il se sentait étouffer et il refusait le port du cache-cou.

J'avais beau insister, on finissait tous les deux en sueurs dans l'entrée à s'obstiner sur le comment du pourquoi il devait s'habiller convenablement lorsqu'il faisait froid. J'ai gagné quelques fois... pas tout le temps!

Au repas, c'était aussi difficile. Fiston ne mangeait pas de tout. Dans son assiette, les aliments ne devaient PAS se toucher et il mangeait les trucs un à la fois. Aucune chance de le voir alterner entre une bouchée de petites carottes et une bouchée de viande. Nope! Il finissait un aliment avant de passer au suivant.

Si par malheur les aliments avaient été mélangés (par exemple, du riz avec des légumes!!) et bien il triait. Il remettait les choses à leur place dans l'assiette. Ça semble banal, mais quand il est 17 h 30, que le souper est servi et que ton enfant trie son riz... ben ça donne une ambiance un peu spécial.

Pour ce qui est de manger de la variété, on oublie ça aussi! Fiston ne mange aucun fruit. AUCUN! On a mis deux ans à le désensibiliser de l'odeur de la banane! Le cœur lui levait et il changeait de pièce. Il n'aime pas la texture grumeleuse des poires, la texture un peu fibreuse de l'ananas et mange des pommes uniquement la journée où on va dans un verger en cueillir! Il accepte de manger des raisins, mais ils ne doivent pas être mous et être sans pépin. L'été, c'est plus facile : fraises, bleuets, melon d'eau sont à l'honneur. C'est probablement la seule période de l'année où il mange des fruits sans se faire (trop) prier.

Pour les légumes, c'est plus facile. Il mange des piments et du concombre à profusion en crudité avec de la trempette et accepte de manger la majorité des légumes cuits. Sauf les piments! Les piments cuits, il ne les mange pas! Arggg!

Tout cela pour vous dire que je me suis souvent inquiétée sur l'apport en vitamine et minéraux de mon grand garçon. Comme il a longtemps pris des neurostimulants pour traiter son TDAH, son appétit était diminué et il prenait peu de poids. Depuis qu'il n'en prend plus, il mange plus, mais pas plus variés. Je complète donc son alimentation avec une multivitamine qui couvre ses besoins en vitamines et minéraux. Je peux donc continuer d'insister pour qu'il mange mieux sans vivre l'angoisse de la carence!

J'offre à mon fils la multivitamine IronKids. Sans aspartame et sans colorant artificiel, cette vitamine en gélatine est bonne au goût et offre à Fiston ce dont il a besoin pour continuer de mener sa vie (hyper?) active sans problème!

Pour en lire plus sur la multivitamine IronKids, cliquez (ici!). Vous pourrez découvrir les produits par Life Science, vous inscrire à leur infolettre et  participer aux activités interactives disponibles sur le site. Vous trouverez aussi un bon d'achat pour un rabais de 2 $ sur les vitamines IronKids.


Ici, Fiston prend sa multivitamine le matin, en même temps que sa médication d'ordonnance. Ainsi pas d'oublis! 

 
Vos enfants mangent-ils des aliments variés

Leur donnez-vous des multivitamines quotidiennement?

**********

CONCOURS!

Afin de vous faire découvrir les multivitamines IronKids, je vous offre la possibilité d'en gagner une bouteille! Pour participer, suivez le lien Rafflecopter plus bas!

 
a Rafflecopter giveaway

 

**Le concours se termine le 9 novembre à 23 h 59. Résidents du Québec seulement.**

« Divulgation : Je participe à la campagne des blogueuses de Life Science Nutrition orchestré par Mom Central Canada et j’en retire des avantages. Les opinions exprimées sur ce blogue sont les miennes. »

vendredi 24 octobre 2014

Concours ::: Découvrez le rock des blocs!

Ici, la musique fait partie de notre quotidien. On en écoute avec les enfants depuis qu'ils sont tout petits. Bien sûr, comme dans bien des couples, Papa Tupperware ne nous entendons pas toujours sur le style de musique à faire écouter aux enfants... ni sur le VOLUME auquel on peut la leur faire écouter!

Quand Fiston Tupperware était petit, il écoutait régulièrement la musique de ses parents,mais aussi de la musique pour enfant. Il connaissait par cœur les ritournelles de Caillou et de Passe-Partout. Puis, il a grandi et préférait Skrillex à l'album de musique de détente que je lui faisais écouter avant de s'endormir.

Princesse Tupperware et Bébé Tupperware ont surtout écoutés les albums de Papa Tupperware et plusieurs épisodes de Dora, de Diego. Leur culture musicale est donc bien différente de celle de leur frère.

Minnie n'a que dix mois (bientôt 11!!!) et on sent déjà qu'elle aime la musique. Elle se dandine sur les airs rythmés avec un sourire qui en dit long sur le plaisir que cela lui apporte. Alors quand on m'a offert le DVD Le Rock Des Blocs (volume 1) pour le tester auprès de mes enfants, je me suis prêtée au jeu.

Diffusés sur Télé-Québec, les épisodes se veulent de petits clips de 2 minutes où un personnage vous chante son histoire sur un rythme entraînant. Le langage est simple et le graphique aussi.

Lors de la première écoute, mes enfants m'ont regardée d'un drôle d'air. Bien évidemment, les chansons s'adressent a des enfants plus petits que Fiston et Princesse Tupperware. Toutefois, très adaptés pour l'âge de Bébé et de Minnie, les grands ont rapidement pris plaisir à voir leur jeune frère et la petite Minnie se laisser entraîner par les chansons. On a aussi écouté les chansons dans leurs versions anglaises, ce qui a permis à Bébé Tupperware de découvrir de nouveaux mots.

Ici, nous utilisons le DVD en musique de fond pendant que les enfants s'adonnent à des activités ludiques. Parfait pour une heure de dessins ou de bricolage de toute sorte!

***CONCOURS!***


Vous aimeriez découvrir Le Rock Des Blocs? Et bien j'ai un exemplaire identique à celui que j'ai reçu à vous offrir! Pour participer, vous n'avez qu'à suivre le lien Rafflecopter plus bas!

 
Bonne chance!:)

Divulgation : J'ai reçu le DVD Le Rock Des Blocs gratuitement par kaboom! Entertainment One et le DVD du concours est aussi gracieusement offert par l'entreprise. Les opinions dans ce billet sont les miennes.

*Concours ouvert aux résidents du Québec uniquement. Le concours se termine le 30 octobre 2014. Vous devez être âgé de 18 ans et plus pour participer.*
a Rafflecopter giveaway