Qui êtes-vous ?

Ma photo
Je suis comme toutes celles que vous connaissez. Je pourrais être votre soeur, votre amie, votre collègue ou simplement votre voisine. Ici, je vous parle de mon quotidien et de celui de ma famille pour mettre un peu de lumière sur la vie avec un enfant différent! mamantupperware@hotmail.ca

jeudi 7 juin 2012

Lettre à ma fille


Ma belle amour,

Tu ne le sais pas encore, mais du haut de tes 4 ans, tu me combles de bonheur. J'avais tellement hâte d'avoir une fille que lorsque tu es arrivée dans ma vie, mon cœur a presque explosé. Après avoir failli te perdre alors que tu n'avais que 14 jours de vie, j'ai réalisé que tu étais une petite fille forte et pleine de courage. Aujourd'hui, je sais que cela t'aura servi.

Entre tes deux frères, tu es ce qui me rappelle que je suis aussi une maman comme les autres. Ton développement est tellement normal que je me suis même parfois mise à chercher quelque chose qui clochait chez toi. Je n'ai rien trouvé.

Avec toi, je goûte les joies de la maternité sans les défis, sans les tourments, sans inquiétudes. Tu joues, tu dessines, tu danses et tu chantes comme tous les autres enfants. Tu détestes le riz, mais tu aimes le chocolat. Tu n'aimes pas qu'on coiffe tes cheveux, mais rien ne te fait plus plaisir qu'une queue de cheval « sur le côté ». Tu n'aimes pas être disputée, mais les rares fois où cela se produit tu t'organises pour que cela n'arrive plus. Tu n'aimes pas aller te coucher, mais tu dors paisiblement toute la nuit. Tu préfères les pantalons, mais tu as un faible pour le rouge à lèvres. Tu n'aimes pas les poupées, mais tu jubiles quand je m'installe avec toi pour faire des casses-têtes.

Ma belle amour, tu grandis trop vite. Je voudrais parfois que le temps s'arrête pour profiter de ton enfance et ne rien manquer de ce qui t'arrive. Je m'inquiète parfois de ce que tu nous diras dans 10 ans, sur les blessures qu'auront laissées sur ton cœur le fait d'avoir un frère différent qui demande énormément d'attention de tes parents. Je me demande si tu m'en voudras d'avoir trop souvent dû te demander d'attendre parce que lui ne le pouvait pas. Je me demande si tu penseras que nous t'avons négligé, que nous t'avons un peu oublié dans tout ça.

Ma belle Princesse, saches que je suis bien consciente de la chance que j'ai d'avoir une petite fille aussi extraordinaire que toi et que je mesure l'importance de t'accorder autant de temps que j'en accorde à tes frères.

Et si un jour tu te demandes si je me suis parfois sentie coupable des préjudices qui te sont souvent causés, je te ferai lire ceci pour que tu saches que oui. Mais en me lisant, tu réaliseras aussi que chaque jour de vos vies, j'aurai donné le meilleur de la mienne. Et tu n'auras qu'à te dire que dans les moments les plus difficiles, c'est un peu toi qui m'auras donné espoir. Parce que c'est en te regardant être heureuse que je me serai convaincue que finalement, je suis une bonne maman.

Je t'aime
Maman x x x

5 commentaires:

  1. Très belle lettre remplie d'amour ;) Touchant!

    RépondreSupprimer
  2. Ta fille te remercieras pour cette lettre un jour.
    Je sais.
    Je suis cette soeur d'un frère qui a demandé toute l'attention de ses parents pendants si longtemps.
    Continues de lui montrer qu'elle compte tout autant et qu'elle n'est pas de trop.
    Elle vous en voudra certainement, un jour ou l'autre. Mais viendras une temps, ou elle comprendra. Elle comprendra que vous avez fait de votre mieux et que ça lui aura donner pleins d'outils pour le reste de sa vie.
    bravo encore.

    RépondreSupprimer
  3. Une belle lettre touchante. Tu es une bonne maman, personne n'en doute, même ta petite princesse! Bravo!

    RépondreSupprimer
  4. Ton dernier paragraphe m'a mis les larmes aux yeux. C'est bien écrit.

    RépondreSupprimer
  5. Très touchante, moi aussi j'ai failli perdre ma petite coccinelle à l'âge de 14 jours.
    Bonne continuation.

    RépondreSupprimer