Qui êtes-vous ?

Ma photo
Je suis comme toutes celles que vous connaissez. Je pourrais être votre soeur, votre amie, votre collègue ou simplement votre voisine. Ici, je vous parle de mon quotidien et de celui de ma famille pour mettre un peu de lumière sur la vie avec un enfant différent! mamantupperware@hotmail.ca

mercredi 9 mai 2012

L'estime de soi commence par le parent


Vous souvenez-vous de votre première réussite? Vous savez, cette chose qu'enfant vous avez réussi et qui vous aura valu la fierté de vos parents et de vos proches? Mais oui, ce truc que vous avez mis plusieurs heures ou plusieurs jours préparer et que vous aviez bon espoir de réussir?

Et bien pour ma part, mon premier souvenir de réussite remonte à quand j'avais 12 ans. Rien avant. C'était comme ça. Ma mère assumait à chaque succès qu'elle ne s'attendait pas à moins et donc qu'elle n'avait pas à célébrer ou à m'encourager. Pour elle, ce que je faisais devait évidemment être une réussite. Donc, pas nécessaire de se présenter au spectacle de l'école (à moins que je l'en supplie), ou de rencontrer mes enseignants lors de la remise des bulletins. Ce n'était, semble-t-il, pas pertinent.

C'est pour cela que la journée où j'ai pris Fiston Tupperware pour la première fois dans mes bras, je lui ai promis ceci :

« Peu importe ce que tu feras, ce que tu entreprendras, ce que tu expérimenteras... je serai là. Quand tu réussiras, je célébrerai ta réussite avec toi. Quand tu seras découragé et que tu auras peur de ne pas réussir, je serai là pour t'encourager. Quand tu voudras abandonner, que tu ne sauras plus si tout cela vaut la peine de tant d'effort, je serai là. Et si tu échoues, je serai là aussi. Je ne minimiserai jamais tes pertes ou tes peines. Tu pourras toujours compter sur moi. »

J'ai refait cette promesse deux autres fois par la suite, lors de la naissance de Princesse et de Fiston Tupperware. Papa Tupperware a fait pareil. Jusqu'à présent nous n'avons pas failli (du moins je ne crois pas!) Si je ne suis pas là, Papa Tupperware y est et vice et versa. Nos enfants ont toujours eu un parent pour les encourager dans leurs activités ou dans leurs projets, que ce soit à la maison, à la garderie, à l'école ou dans leurs activités sportives.

Je me suis promise que je ferais tout pour qu'il développe une estime d'eux-mêmes solide, peu importe ce que cela demandait. Parce que même si je sais bien que l'estime de soi commence par l'erreur, je comprends aussi que l'estime de soi commence d'abord et avant tout dans le regard du parent qui regarde son enfant réussir. Parce qu'avant tout, l'enfant essaie de faire des choses par lui-même pour plaire à son parent. Il a donc besoin d'un parent attentif à ses grands et à ses petits exploits, pour arriver à croire qu'il est capable de petites et de grandes choses. Et même si parfois, ça demande beaucoup de temps et d'énergie, ça reste à mon avis le plus beau cadeau que nous ayons pu leur faire!

Test de ceinture verte barre bleue: RÉUSSIE!
Félicitation Fiston! Je suis fière de toi!

1 commentaire:

  1. Je suis comme toi. On se fait un devoir de toujours être présent.

    RépondreSupprimer